Modèle de Circulation en Méditerranée Nord-occidentale

La partie Nord de la Méditerranée Occidentale est soumise à une circulation dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Un Courant assez puissant de 25 à 50 cm/s) entraîne en surface les eaux moins salées de l’Atlantique (entrées par le détroit de Gibraltar) depuis les côtes de la Corse vers l’Espagne , en longeant le littoral de la côte d’Azur et de la Provence. Ce courant connu sous le nom de courant Liguro-Provençal, de courant Ligure ou de courant Nord est présent toute l’année. Sous l’effet du vent, de l’évaporation, des arrivées de fleuves, du refroidissement ou du réchauffement de la mer, cette circulation « moyenne » peut être perturbée

L’ensemble des mécanismes physiques responsables de ces mouvements peuvent être mis en équations et calculés de manières approchées sur un ordinateur. On parle alors de modèles numériques qui sont capables de calculer en chaque endroit, la vitesse des courants, la température de la mer, la quantité de sel présente dans un litre d’eau de mer etc. .

Comme tout modèle, les modèles numériques ne sont pas parfaits et ne prétendent pas reproduire la réalité à chaque instant à chaque endroit. Localement, vous trouverez sûrement des différences entre ce que vous observez et ce que le modèle propose. Pourtant, vous verrez rapidement que cette information supplémentaire aide à comprendre et à anticiper les mouvements marins.

Réalisateurs

Les acteurs de ce projet, coordonné par ifremer, ont été soutenus par la région PACA dans le cadre du projet SOCOM (Développement d’un Système Pilote d’Océanologie Côtière Opérationnelle en Méditerranée ). Ce projet a été labelisé dans le cadre du Pole-Mer PACA.

Résultats

Courants

Historique des qualifications des prévisions de température par modèle

Température et salinité de la mer