LOIS - 2019-12-26

OMI: voici les 3 principales conventions

L’Organisation Maritime Internationale (OMI) est l’élément principal de tout ce qui concerne l’action internationale en matière de dispositions légales maritimes. En tant qu’agence compétente de l’ONU, elle a récupéré toutes les conventions internationales qui ont été signées avant son installation concrète. Le rôle de l’OMI est d’assurer l’application de ces différentes conventions. Depuis ce moment, c’est sous son couvert qu’ont été faits tous les amendements et que l’adoption de nouvelles conventions a eu lieu.

Quelles sont les 3 principales conventions de l’OMI ?

Conventions phares

D’entrée de jeu, il faut savoir que l’OMI se consacre à améliorer la question de la sécurité des transports maritimes. L’organisation se charge aussi de tout ce qui relève de la protection du milieu marin par les bateaux et installations portuaires. Elle procède ainsi à l’élaboration de plusieurs réglementations d’envergure internationale qui proviennent d’importantes conventions internationales dont ces 3 principales :

La convention internationale de 1974  pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (SOLAS)

Cette convention a été adoptée le 1er novembre 1974 et est entrée en vigueur le 25 mai 1980. Elle a pris de nombreuses formes qui se sont succédées, mais reste malgré tout le plus important des outils internationaux relatifs à la sécurité des navires de commerce. La version initiale de cette convention a été adoptée en 1914, suite au naufrage du Titanic.

La convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires (MARPOL)

C’est la convention internationale majeure qui traite des questions relatives à la prévention de la pollution en milieu marin. Tout cela est indépendant du fait que les raisons soient en rapport avec l’exploitation ou les accidents. L’adoption de la convention MARPOL a été faite le 2 novembre 1973 à l’Organisation Maritime Internationale. Cette convention est faite d’un ensemble de règles dont le but est de prévenir et limiter autant que possible la pollution qui est causée par les navires. La convention MARPOL a connu de multiples mises à jour.

La convention internationale sur les normes de formation des gens de mer, de délivrance des brevets et de veille (STCW)

Cette convention a été la pionnière dans son genre, car elle a permis l’établissement de prescriptions basiques relatives à la formation des gens de mer. Ce n’est pas tout, car cela s’applique aussi à la délivrance des brevets, de même que la veille sur le plan international. Autrefois, tout ce qui concernait la règle de formation des officiers, matelots et autres était du ressort de chaque pays. Il arrivait que cela se fasse sans aucune prise en compte des habitudes des autres pays. Par conséquent, les normes et procédures variaient fréquemment malgré que le transport maritime ait l’envergure la plus internationale comparativement aux autres modes de transports.

Voilà l’essentiel à retenir à propos des 3 principales conventions de l’OMI. Chacune d’elles a un champ d’application particulier et bien déterminé. Tout cela permet de sécuriser autant que possibles les transports maritimes, de même que les différents échanges qu’ils engendrent.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2020 | Theme By WPHobby. Proudly powered by WordPress